DeutschEAUTARCIE, la gestion durable de l'eau dans le mondeEnglishEAUTARCIE, la gestion durable de l'eau dans le mondeEspañolEAUTARCIE, la gestion durable de l'eau dans le mondeFrançaisEAUTARCIE, la gestion durable de l'eau dans le mondeItalianoEAUTARCIE, la gestion durable de l'eau dans le mondeMagyarEAUTARCIE, la gestion durable de l'eau dans le mondeNederlandsEAUTARCIE, la gestion durable de l'eau dans le monde
Site d'information basé sur les travaux de Joseph Országh Site d'information basé sur les travaux de Joseph Országh Site d'information basé sur les travaux de Joseph Országh
Eautarcie EAUTARCIE Eautarcie- Joseph Országh
AccueilIntroductionAssainissement EcologiqueValorisation de l'Eau de PluieGestion des eaux grisesToilettes SèchesEautarcie en Ville et dans le Mondegestion Conjointe de l'Eau et de la BiomasseRéflexions sur les politiques de l’eauPlan du site – Lexique – FAQ – Documentation La gestion durable de l'eau dans le monde
Accueil
Présentation

Maisons en Eautarcie

Témoignage venant d'Andalousie

Le caca, c'est pas de la merde

Contact

Pour les NOUVEAUX VISITEURS
voici un aperçu sommaire

Cliquez ICI
Voyez nos PUBLICATIONS
(textes, articles, schémas)

Cliquez ICI
Voyez nos VIDÉOS

Cliquez ICI
Enquête lancée par le Réseau pour un Assainissement Durable concernant les utilisateurs de Toilettes sèches
Cette enquête visait à évaluer l’usage des toilettes sèches en Wallonie afin de faire reconnaître et défendre son usage.

Consultez les résultats ICI
Recherche d'un terme
sur le site eautarcie.org 
Loading

L'EAUTARCIE est plus qu'une simple option technique: c'est un grand pas vers l'autonomie de la pensée. C'est une sorte de prise de position politique pour quitter la société de consommation, du « tout-à-la-poubelle » et son pendant logique du « tout-à-l'égout ». C'est la sortie de la société du « prêt à jeter » et de l'irresponsabilité institutionnalisée.

À propos du mot EAUTARCIE, ce mot a été créé par Philippe Gauthier et Manu Simon en 1997 lors du tournage de leur film sur la première installation construite suivant ce principe d'autarcie par rapport à l'eau, principe qui porte désormais ce nom. Ce film, intitulé « Eautarcie: Le civisme hors la loi », fut présenté au 4e Festival international de films de Tarascon/Ariège - 1 au 9 juillet 2000. Les solutions présentées dans ce film s'inspirent de nos connaissances d'avant 1997. À présent, celles-ci sont dépassées. Nos pages sont, par contre, régulièrement mises à jour.

Les pages du site EAUTARCIE pourraient facilement remplir un volume. Grâce au Plan du site (table des matières), le lecteur peut y trouver l'information pratique recherchée. Mais pour comprendre le pourquoi des techniques proposées, il est préférable de lire les chapitres sélectionnés par le lecteur suivant ses intérêts. Pendant la lecture, les liens placés dans les textes aident à retrouver les informations et aussi à approfondir l'étude du sujet. En effet, la lecture ponctuelle de certaines pages, peut générer des questions dont les réponses se trouvent dans d'autres chapitres. Les questions régulièrement posées par la majorité de nos correspondants, reflètent une lecture superficielle. Quant aux spécialistes en génie sanitaire, nous ne pouvons que recommander la lecture de toutes les informations, car les pages extraites de leur contexte peuvent induire un jugement hâtif et erroné de la démarche décrite sur le site EAUTARCIE.

Pour voir des maisons en « EAUTARCIE », cliquez ici.

Pour voir le schéma général d'un système PLUVALOR, cliquer ici.

Pour voir le schéma général d'un système TRAISELECT, cliquer ici.

Il est instructif de lire un témoignage venant d'Andalousie (Espagne) sur les bienfaits de l'EAUTARCIE en région sèche. (NB. Le traitement sélectif des eaux grises y est exposé suivant l'état de nos connaissance avant 2010. Les techniques actuellement préconisées sont plus simples, plus performantes et moins chères.)

Première publication du texte sur le site www.eautarcie.com : 2003

Sites amis
Amis de la terre

Bonne Eau, Bonne Terre

Comité Jean Pain

Ec eau logis info

Gabriel Martinez

Humusation des dépouilles mortelles
    un collaborateur d'EAUTARCIE
Maisons Nomades

Nowato
    un collaborateur d'EAUTARCIE
Terr'Eau

Toilettes Nature

Thierry Perrin
    le webmestre de ce site
Marc Esselin
    un collaborateur des premiers instants
Plan du site

EAUTARCIE

Comment devenir indépendant par rapport au réseau de distribution d'eau et par rapport aux égouts

Ouvertures vers la maîtrise des changements climatiques

L'EAUTARCIE en résumé

Pour connaître le fil conducteur du système d'EAUTARCIE, cliquer ici.

Qui utilise le système EAUTARCIE?

Les familles qui sont à la pointe de la sensibilité environnementale, les bâtisseurs d'un monde plus viable. En utilisant EAUTARCIE, avec leurs eaux usées elles cessent de polluer l'environnement.

Pour la mise en place et l'usage de ce système, la modification de la vision sur l'eau et la santé s'impose. Il n'y a pas la moindre perte du confort dans l'habitation et la santé de la famille est aussi mieux protégée. De plus, les frais liés à l'eau et/ou au traitement des eaux usées peuvent, dans certains cas, se réduire à zéro. Pour les familles économiquement faibles, ce système offre une opportunité inespérée, tout en augmentant leur qualité de vie.

Où peut-on placer ce système?

Dans les habitations rurales et périurbaines, munies d'un petit jardin : en appartement urbain, seule la technique de production d'eau alimentaire de très haute qualité est possible. Pour une application à l'échelle collective, l'adoption d'une vision nouvelle par les autorités communales est nécessaire.

Il n'y a que les lois en vigueur qui limitent les possibilités de placement du système dont les solutions simples et peu onéreuses ne demandent pas une compétence particulière. Techniquement on peut les installer partout.

Approvisionnement en eau

Dans l'intérêt de la santé et de l'environnement, dans ce domaine il y a deux principes à appliquer :

[1]
En ville, il s'agit d'une gestion originale de l'eau de ville pour une meilleure protection de la santé. En milieu rural on pourra gérer toutes les ressources: eau de distribution, de pluie, de source, de puits de rivière et même celle d'un puisard de la cave.

Le système PLUVALOR

C'est la PLUie qui y est VALORisée intégralement en donnant une PLUs-VALue en OR à votre habitation. Voir la vidéo qui présente le système.

Nous ne conseillons son usage qu'aux familles qui peuvent accepter le fait que dans la maison elles utiliseront deux sortes d'eau : de qualité alimentaire et de qualité ménagère. Ici on se base sur le principe d'adapter la qualité de l'eau aux usages.

La plus grosse dépense est le placement d'une citerne, de préférence à faire lors de la construction (c'est moins cher). L'eau accumulée dans la citerne est mise sous pression avec un groupe hydrophore et passe par un filtre de 25 à 30 et un de 10 microns. Cette eau de qualité inoffensive coulera de tous les robinets et servira aux usages non alimentaires.

Il n'y a qu'un seul robinet poussoir, situé à l'évier de la cuisine qui fournira de l'eau pour la boisson, la cuisson des aliments, le bain du bébé, les soins de beauté et des cheveux. La qualité de cette eau n'est comparable qu'à celle des meilleures eaux minérales du commerce, mais pour un prix de revient qui varie entre 2 et 4 eurocentimes le litre. Cette eau sortira d'un système à osmose inverse (voir un exemple – publicité gratuite) situé sous l'évier de la cuisine.

À l'intérieur de l'habitation il n'y aura pas de dédoublement des canalisations d’eau, sauf où le toit est trop petit pour couvrir les besoins en eau de la famille. Dans ce cas, la chasse du WC, les robinets du garage et du jardin, seront alimentés à titre permanent en eau de distribution. C'est l'eau de pluie de haute qualité qu'on économisera.

La valorisation des eaux usées domestiques

À l'état actuel de la législation, il n'y a que les habitants des maisons familiales avec jardin qui peuvent envisager le placement du système EAUTARCIE. Au point de vue technique, il s'agit du système SAINECO [2].

[2]
C'est l'abréviation de l'asSAINissement ÉCOlogique. Lire à ce sujet le chapitre qui lui est consacré. Son application en ville est également possible.

Toujours à l'état actuel de la législation, la gestion durable des eaux usées domestiques, n'est possible qu'en remplaçant le WC par une bonne toilette sèche comme la toilette à litière biomaîtrisée ou TLB (également commercialisée) qui prendra la place du WC à l'intérieur de l'habitation et offrira un confort d'utilisation équivalent. Pour obtenir l'autorisation d'épurer sélectivement ses eaux usées, il faut constituer un dossier à soumettre à l'administration compétente.

Dès lors il n'y a pas de production d'eaux-vannes (eaux fécales). Il n'y a que des eaux grises (savonneuses qui quittent l'habitation. Il s'agit d'une ressource valorisable dans son jardin en s'imprégnant de l'idée suivant laquelle l'épuration (même par les plantes!) de ces eaux est complètement inutile et qu’en région sèche, à cause des pertes par évaporation, c’est un véritable gâchis.

En fait ces eaux peuvent servir à l'irrigation (pas à l'arrosage) des plantes du jardin sans la moindre nuisance environnementale et sanitaire. C'est ce que l'on fait en été et en période sèche. Une autre possibilité est une nouvelle technique non utilisée actuellement : la photo-épuration.

En hiver et en périodes pluvieuses, les eaux grises (sans les eaux fécales!) passent à travers une fosse septique classique d'un volume d'environ 2m³ (pour une famille de 4 personnes) et se déverse dans une cavité de dispersion, un puits perdant ou n'importe quel autre système de dispersion dans le sol.

En zone inondable, sur terrain karstique ou en haute montagne sans sol, on utilisera le système TRAISELECT. Partout ailleurs, le placement de ce système – plus onéreux – n'est pas raisonnable sauf pour ceux qui tiennent à alimenter avec les eaux usées un étang décoratif dans leur jardin.

Le but de l'EAUTARCIE

Le système EAUTARCIE constitue un ensemble de techniques pour la gestion durable de l'eau chez le particulier, mais aussi dans le monde.

Ce qui constitue son originalité c'est une approche philosophique qu'on pourrait qualifier de « biocentrique » qui contraste avec la philosophie dominante « anthropocentrique ». Au lieu de placer l'homme au centre de l'univers nous adoptons une position plus modeste qui consiste à admettre que l'homme n'est qu'un des éléments d'un vaste ensemble, connu sous le nom de biosphère. La préoccupation de l'EAUTARCIE est la restauration de la biosphère. L'homme faisant partie de celle-ci, il ne peut en tirer que des bénéfices. Finalement, les retombées globales serviront l'avenir de l'humanité.

En examinant les propositions formulées sur ce site, le lecteur découvrira que la voie vers la maîtrise des changements climatiques passe aussi par la gestion conjointe de l'eau et de la biomasse. L'élimination des problèmes d'eau dans le monde n'est, dans les faits, que le « sous-produit », la conséquence de cette démarche. La mise en place d'un tel programme mondial relève de la compétence des décideurs économiques et politiques. À priori, l'individu n'y a que peu de prise. En réalité, en adoptant l’approche d’EAUTARCIE, avec des réalisations modestes chez soi, tout un chacun peut induire une dynamique de changement. Un des slogans des Amis de la Terre est que « les grandes réalisations sont la somme de millions de petites actions ».

Notre but premier était initialement de donner l'information à ceux qui ont le pouvoir de décider de l'avenir de cette belle planète bleue. Des années de luttes à la manière de Don Quichotte contre les moulins à vent nous ont révélé clairement les limitations des décideurs politiques et économiques. C'est la partie éclairée de l'opinion publique qui pourra finalement faire bouger les décideurs, toujours à la traîne par rapport aux idées vraiment innovantes. Nous avons donc décidé d'informer le public (nos lecteurs) sur les possibilités d'induire une démarche (bien pratique, et terre à terre) vers un monde plus vivable. Nous ne pouvons qu'espérer que les spécialistes qui orientent les décideurs finiront pas comprendre notre approche et suggéreront son application. Néanmoins, nous ne nous faisons aucune illusion à ce sujet.

À côté des scénarios catastrophes dont le public est gavé par les médias, EAUTARCIE apporte un message d'espoir. Il est navrant de voir qu'en dehors de l'inventaire de la dégradation de notre environnement et même du climat, aucune véritable solution n'est esquissée pour sortir de l'impasse. Nous clamons haut et fort: l'humanité peut sortir de la voie qui mène actuellement vers la destruction de son cadre de vie. La nouvelle voie est tracée, mais il est temps de prendre les bonnes décisions à l'échelle mondiale, et aussi à l'échelle individuelle.

Comme nous l'avons signalé plus haut, le fer de lance de notre action est dans les mains de la partie la plus éclairée du public qui, à son niveau, fera bouger les choses. C'est ce que vise la partie pratique du site EAUTARCIE, avec ses solutions simples, efficaces et très bon marché. C'est ce que Manu Simon a qualifié « de civisme hors la loi ». Ce qui est merveilleux est que les solutions proposées ne remettent pas en question notre confort moderne. Elles garantissent aussi une meilleure gestion de notre santé. Elles ont cependant un « défaut grave »: elles remettent en question la position de monopole des sociétés internationales et génèrent moins de bénéfices à l'industrie qui élimine la pollution. L'expérience montre que pour ceux qui ont le pouvoir de décision, la tentation est grande d’utiliser l'eau comme moyen de chantage dans le but d'augmenter leur pouvoir. On note d'ailleurs que l'obstacle majeur devant l'extension des techniques proposées ici est la législation actuelle qui impose ses solutions destructrices de la biomasse. La plupart des techniques proposées sur le site EAUTARCIE sont actuellement marginalisées, voire interdites.

Il est urgent de stopper l'usage des techniques de destruction massive de la biomasse comme l'épuration des eaux urbaines, la valorisation énergétique de la biomasse (pellets de bois, biométhane, biocarburants, etc.) et la production agricole basée sur les spéculations financières.

Les techniques proposées ici, comme la valorisation intégrale de l'eau de pluie (système PLUVALOR), peuvent se placer dans n'importe quelle habitation. D’autres, comme la valorisation intégrale des eaux usées, doivent être adaptées à chaque situation (zone rurale, périurbaine ou urbaine). Dans un avenir, qu'on espère proche, on construira des quartiers urbains équipés de ce système. Malheureusement les tentatives faites en ce sens sont plus une sorte de « faire semblant » qu'une volonté d'aller au fond des choses. On démontre aisément que ces nouveaux quartiers, intégrant la gestion durable de l'eau décrite sur ce site, cesseront de polluer les eaux et auront une pression réduite sur nos réserves hydriques. La partie éclairée du public est heureusement en marche. Jusqu'à présent, les tentatives faites par des particuliers ou des groupements d'individus en ce sens ont essuyé le refus catégorique des autorités compétentes. Même pour des réalisations modestes ou à titre expérimental. Dans chaque cas, derrière le refus des autorités se trouvaient l'avis « autorisé » (et c'est le mot à dire) des scientifiques et des techniciens.

Les techniques présentées sont le résultat de plus de 20 années de recherches scientifiques universitaires, testées sur le terrain aussi bien en Afrique qu'en Europe. Elles s'enrichissent au jour le jour avec l'expérience de nos correspondants. L'apport de ces expérience est toujours vers une simplification technique et une réduction des coûts, tout en augmentant les performances environnementales.

Le présent site a pour objectif d’informer, sans la moindre prétention commerciale.

SAINECO

Télécharger la version imprimable (12,8 Mo)
ou le texte de la vidéo (428 Ko).

La vidéo de SAINECO est une vision prospective de ce qu’on appelle actuellement « assainissement ». C'est peut-être la seule voie possible vers une gestion des eaux et une production alimentaire durables. Pour cela, dès à présent, le législateur prévoyant devrait créer le cadre légal. Actuellement, la législation va dans le sens opposé.

Le système Pluvalor

Télécharger la version imprimable (1,5 Mo)
ou le texte de la vidéo (367 Ko).
Le Système Traiselect

Télécharger la version imprimable (1,4 Mo)
ou le texte de la vidéo (372 Ko).
La toilette à litière biomaîtrisée

Télécharger la version imprimable (5 Mo)
ou le texte de la vidéo (375 Ko).

 

Ce que vous pouvez attendre de l'EAUTARCIE

Si la superficie au sol de votre toit dépasse de 30 à 40 m² par personne, vous pouvez prétendre à :

Une autonomie par rapport au réseau de distribution d'eau. (Lorsque le toit est plus petit, il faudra faire des choix pour les différents usages.)

De plus, vous pouvez :

Disposer de l'eau naturellement douce pour tout usage domestique pour un prix variant entre 0,50 et 1,00 € le mètre cube, compte tenu de l'amortissement de l'installation.

Avoir de l'eau pour usage alimentaire dont la qualité ne cède en rien à celle des meilleures eaux minérales vendues dans le commerce, tout cela pour environ 0,02 à 0,08 € le litre.

Disposer d'un compost de haute valeur pour régénérer le sol de votre jardin. Ce compost absorbera aussi tous les déchets de votre jardin et ceux de la cuisine, soit une réduction de 40% de la masse des ordures à enlever par la commune.

Enfin, vous pourrez compter sur :

La valorisation intégrale de vos eaux usées dans votre jardin.

La valorisation en été de vos eaux savonneuses – dites eaux grises – pour l'irrigation des plantes, sans le moindre traitement préalable et sans danger sanitaire. (En hiver et en période pluvieuse, ces eaux seront simplement infiltrées dans le sol.) [3]

Une économie entre 500 et 3000 €, sur le budget d’assainissement de votre habitation (pour autant que vous habitiez en zone à épuration individuelle).

La conscience tranquille vis-à-vis des générations futures.

En pratiquant l’EAUTARCIE c’est comme si votre maison n’était pas là: il n’y a pas de prélèvement dans les réserves d’eau et il n’y a pas de pollution au niveau domestique. La totalité de vos eaux usées est valorisée et restituée à l'environnement proche de l’eau potable. Vous reconduisez l’azote et le phosphore de vos déjections dans le cycle de production alimentaire.

[3]
Pour autant que les fonctionnaires locaux qui appliquent la loi soient ouverts aux innovations et aux expériences, en autorisant votre système « à titre expérimental » sous réserve d'analyses ultérieures. À défaut de cela, comme certains, vous ne pouvez que prendre le chemin de la « désobéissance civile dans l'intérêt de l'environnement ». Pour ceux, qui estiment que les lois en vigueur sont inadaptées aux réalités du terrain, il s'agit d'une démarche dictée par le bon sens le plus élémentaire et alimentée par un sentiment de « devoir moral ».

Public cible

Candidats bâtisseurs et ceux qui renouvellent leur logement;
Architectes et ingénieurs;
Entrepreneurs en bâtiment;
Entreprises d'aménagement de jardins;
Plombiers et autres métiers spécialisés dans le traitement et la purification de l'eau;
Étudiants en architecture, en génie sanitaire, en sciences de l'environnement, etc.;
Écovillages et leurs résidents;
Éco-conseillers et spécialistes du développement durable;

Enfin, nous osons espérer (encore!) d'attirer l'attention des  :

Techniciens de gestion et d'épuration des eaux : ces derniers y trouveront les nouveaux paradigmes du génie sanitaire;
Élus politiques qui souhaitent prendre au sérieux la gestion durable de l'eau;
Défenseurs de l'environnement, dont ceux qui n’ont pas encore intégré la philosophie d’approche de l’EAUTARCIE;

Retour au Plan du site

Accueil - Introduction - Assainissement Ecologique - La Valorisation de l'Eau de Pluie - Gestion des eaux grises - Toilettes Sèches - Eautarcie en Ville et dans le Monde - Gestion Conjointe de l'Eau et de la Biomasse - Réflexions sur les politiques de l’eau - Annexes